Ceci  est un hommage à notre Constructeur Belge.

Garage de la cloche rue de Hollogne 103-113
4220 JEMEPPE/LIEGE


Le garage de la cloche  était un garage vw et Porsche  depuis plusieurs années.
Pendant une période au cours de laquelle le garage n’arrivait plus à écouler son stock de vw coccinelle, la direction  du garage décida  de les  transformer. Son idée était  de gonfler les moteurs pour essayer de vendre ses voitures et pour aller au bout de cette idée il fallait un nom qui accroche et que tout le monde retienne.
Le nom  RITTER  (chevalier en français) est apparu  car il signifie pure sang, les moteurs vw étaient gonflés  avec culasse retravaillée, volant moteur allégé, tubulures d’admission retravaillées, deux carburateurs et bien sûr échappement RITTER  en spaghetti.
Voila comment le nom RITTER est apparu en Belgique.

L’histoire des buggy RITTER

En 1964  Burce Meyer  a inventé un véhicule extraordinaire, le buggy dune.
Edmond Pery ramena cette idée de Californie et comme la société A.P.A.L  était spécialisée dans le polyester et avait déjà construit des voitures en cette matière, il demanda à la famille Thiry de s’associer avec lui pour créer un véhicule Apal prenant à charge la carrosserie et le garage de la cloche la partie mécanique.
Monsieur Vandevelde  s’occupant des homologations chez l importateur, le garage de la cloche avait réussi à obtenir les homologations pour raccourcir les châssis  de coccinelles de 273mm (cette recoupe était faite selon des instructions très précises de l’usine en Allemagne)

Le garage de la cloche a commencé à construire les premiers buggys dans le courant de l’année 1969, ces derniers étaient donc homologués.
Ils ont été exposés au salon de Bruxelles, le garage ne sachant pas assumer toutes les commandes de buggys Apal/Ritter  pour cause d un différent entre les deux sociétés après une collaboration de sept mois environ.
Claude Thiry  a alors décidé de construire sont propre buggy. C’est donc avec  l’aide de son chef d’atelier qu’il  se cache pour concevoir un modèle de buggys qui deviendra le fameux Ritter.
Le prototype étant terminé,  ils en fabriquèrent un moule.
La fabrication des coques de buggys a été confiée à la société Rosart  de Fleurus qui était spécialisée en caravanes et monuments funéraires.
Et voila comment est né RITTER. La société a conçu 3 modèles, le Bull, Targafghan et le Dackel.
La société a ensuite développé plusieurs articles comme le kit moteur Ritter, les échappements spaghettis, les jantes Lemmertz (nommées jantes Ritter), des volants, leviers de vitesses, compte-tours, pression d huile et bien d autres articles…..
Le garage de la cloche a encore été plus loin dans ses idées et avait créé des buggys en kit.
Idée extraordinaire! Vous commandiez votre buggy en kit comme un jouet avec votre manuel qui vous aidait pour le montage, ce qui a permis a la société d’exporter partout dans le monde. Ritter aurait  ainsi vendu dans plus de 80 pays dans le monde .
Le buggy Ritter à la portée de tous, selon  son budget.
Un véhicule hors du commun qui s adapte a tous les temps, toutes les saisons  et toutes les envies.

Voici ces quelques mots qui expliquent comment Ritter a commencé et a marqué l histoire des constructeurs belges.

J ai créé ce site pour tous les passionnés de buggys Belge  et surtout rendre hommage à ce constructeur.

Je suis fier de garder une trace de ce patrimoine belge liégeois
Stéphane Lugens